Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Guy DAUPHIN est le principal actionnaire de GDE.

Il a aussi été, avec Eric de TURKEIM, le fondateur de TRAFIGURA, une société inconnue du grand public jusqu'à l'affaire du PROBO KOALA (déchets toxiques à Abidjan en 2006).

Depuis 2010, GDE précise qu'il n'y a plus de liens juridiques entre GDE et TRAFIGURA !

Mais ils ne peuvent pas nier le passé.

 

ARDIMEA

 

L'étonnant parcours du patron de TRAFIGURA

 

Fils de ferrailleur normand, autodidacte, formé chez Marc Rich, figure légendaire du négoce pétrolier, Claude Dauphin n'avait, à ce jour, jamais connu la lumière. Hors du milieu pétrolier, nul ne connaissait le patron de Trafigura, devenu en dix ans l'un des grands du trading des matières premières, présent sur tous les continents. Le Français le dirige pourtant depuis sa création en 1993.

Grâce à la hausse des prix du pétrole et des matières premières, le chiffre d'affaires de cette compagnie qui emploie 650 personnes a grimpé de 9,3 milliards de dollars en 2001, à 28,4 en 2006. La trajectoire de M. Dauphin débute dans le Calvados, à Houlgate, où il naît en 1951. Son père, Guy Dauphin, dirige, à Caen, une entreprise de ferraille qui existe depuis 1891. Mais refusant de suivre ses pas, il quitte le giron familial à 18 ans et tente l'aventure à Londres. Il fait ses classes chez Marc Rich, l'un des pionniers du marché libre du pétrole, qui, en 1983, se réfugiera à Zug, en Suisse pour échapper à la justice américaine - avant d'être gracié en 2000 par Bill Clinton. M. Rich formera les dirigeants des principales sociétés actuelles de négoce en matières premières, dont Trafigura et Glencore.

L'"école Marc Rich", c'est la capacité d'offrir dans des contextes politiques complexes des solutions plus inventives que les grandes majors. Les disciples du trader sont ainsi soupçonnés, entre autres, d'avoir tourné l'embargo contre l'Iran et livré du pétrole à l'Afrique du Sud en plein régime d'apartheid. Claude Dauphin est envoyé un temps au Pérou pour suivre l'activité des minerais. "A 25 ans, il prenait la tête du département pétrole chez Marc Rich, raconte l'un de ses protégés, à 30 ans, il gagnait déjà 50 millions de dollars par an." Entre 1992 et 1994, les "Marc Rich boys", comme ils se désignent eux-mêmes, quittent le navire qui les a fait riches. "Si nous sommes partis, explique Eric de Turckeim, directeur financier de Trafigura, c'est parce qu'il refusait de partager le management et le capital et non pour des raisons morales." Lorsque Claude Dauphin reprend Trafigura en 1993, la règle qui prévaut, c'est "partager la richesse mais aussi les risques".

Pour attirer les meilleurs traders de la place, les dirigeants offrent une part du capital - aujourd'hui entre les mains de 250 salariés du groupe. En 1992, Claude Dauphin a repris la société de son père Guy Dauphin Environnement (GDE) pour étendre les activités de ferraille au traitement des déchets à travers le monde. L'organisation de Trafigura est fidèle aux leçons de discrétion inculquées par Marc Rich. Le centre opérationnel est à Londres, l'adresse fiscale est à Amsterdam, le siège social à Lucerne, la holding qui détient les actions est à Malte, et les parts du personnel logées dans un trust basé à Jersey... Trafigura sera mise en cause à plusieurs reprises par la justice. En 2001, il est impliqué dans le scandale de l'Essex, un tanker pris en flagrant délit de contrebande de pétrole irakien, ce qui vaut à la société une lourde amende. En 2004, Trafigura figure aussi parmi les bénéficiaires des infractions commises dans le cadre du programme "Pétrole contre nourriture". La justice néerlandaise boucle en ce moment le dossier de son implication dans cette affaire. Aujourd'hui empêtrée dans l'affaire des déchets ivoiriens, la société Trafigura précise qu'elle ne fait pas que du trading et qu'elle a fait l'acquisition d'infrastructures, notamment dans six pays africains. Elle nie aussi les accusations relevées à son encontre en Afrique du Sud, où son nom est apparu dans une affaire de corruption.

07.10.2006

 

source : http://recycling.skynetblogs.be/tag/Trafigura

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

Recherche