Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 08:10

Profitant du magnifique soleil programmé () pour ce 31 mai, ARDIMEA avait invité ses adhérents et sympathisants à fêter sa victoire sur le projet que GDE avait cru imposer sur les terres de Fry.

 

Près de 150 personnes ont répondu à cette invitation.

 

DSC07558DSC07559 r


En 2008 la population avait découvert l'acquisition de 65 ha que venait de faire GDE (Guy Dauphin Environnement) pour y créer un Centre d'Enfouissement de Résidus de Broyage Automobile (résidus provenant essentiellement de son unité de broyage de voitures de Montoir de Bretagne)... et d'autres déchets industriels.

 

Au cours de l'assemblée générale qui s'est déroulée préalablement au repas auquel étaient conviés les adhérents, la Présidente Brigitte HEURTEL s’est félicitée du résultat obtenu grâce à la mobilisation immédiate de toute la population locale et bien au-delà :

  • GDE n'a pas pu imposer son projet
  • L'article L143-4 a été modifié, imposant à l'industriel (qui bénéficie de la non préemption par la SAFER !) de réaliser son projet en 3 ans au lieu de 5 ans.
  • Et en finale, les terres sont revenues à l'agriculture puisque deux exploitants y sont maintenant établis,

La spontanéité et la détermination ont été payantes a-t-elle dit et je remercie très sincèrement tous les riverains, les agriculteurs déjà échaudés par la dioxine l’année précédente, les personnes plus ou moins éloignées du site convoité qui se sont joints à nous ainsi que les nombreux élus qui nous ont soutenus.

En fin de réunion la question a été posée du  maintien ou de la dissolution de l’association, le débat qui s’en est suivi s’orientait plutôt pour le maintien, mais aucune décision n’a été prise.


Yves DANIEL, député de la circonscription, s’est joint à l’assemblée en fin de matinée. Il a félicité l’association et ses responsables, et plus particulièrement la Présidente, pour le combat acharné qui a été conduit brillamment. Il a fait part du projet d’amendement qu’il a déposé à l’Assemblée Nationale, suite à la demande d’ARDIMEA, et qui consiste à élargir le champ d’action des SAFER afin que des projets similaires à celui de FRY ne puissent plus se reproduire. Il a fait état des difficultés rencontrées mais ne désespère de voir aboutir la modification législative dans la future loi d’avenir agricole.

 

Après le pot de la victoire et le repas, l’après-midi s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur avec les présentations alternées d'un groupe de danse country et de l’humoriste local Stéphane Adam. Son spectacle "Let me Fry !" a retracé malicieusement toutes les péripéties de l’affaire qui somme toute a fait grand bruit dans la frairie du Far-West dénommée la Montagne-Blanche-où-Domine-le-Hêtre, Guémené-Penfao.

 

 DSC07586 r

"Let me Fry !" ou les aventures d'un pauvre laboureur et de Mr Gédéon

 

 

DSC07589 r

   

A la fin de son spectacle, le conteur a invité le public à enterrer symboliquement le projet

en déposant des petites voitures dans un cercueil !

 

ARDIMEA remercie l'Association MASSERAC Dancers, Stephane ADAM et les bénévoles qui ont aidé à la réussite de cette fête.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ARDIMEA
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche